Ala différence des arbres ou de leurs racines, le rhizome connecte un point quelconque avec un autre point quelconque, et chacun de ses traits ne renvoie pas nécessairement à des traits de même nature (…) Il n’est pas fait d’unités, mais de dimensions, ou plutôt de directions mouvantes. Il n’a pas de commencement ni de fin, mais toujours un milieu, par lequel il pousse et déborde. il constitue des multiplicités linéaires à n dimensions (…) Une telle multiplicité ne varie pas ses dimensions sans changer de nature en elle-même et se métamorphoser. A l’opposé d’une structure qui se définit par un ensemble de points et de positions, de rapports binaires entre ces points et de relations biunivoques entre ces positions, le rhizome n’est fait que de lignes : lignes de segmentarité, de stratification, comme dimensions, mais aussi ligne de fuite ou de déterritorialisation comme dimension maximale d’après laquelle, en la suivant, la multiplicité se métamorphose en changeant de nature. (…)

Extrait de Mille Plateaux de Gilles Deleuze et Félix Guattari

 

  • Olivier Mathieu

    Olivier Mathieu

  • Li Mei Tsien

    Li Mei Tsien

  • Elena Gutierrez

    Elena Gutierrez

  • Massimiliano Salzotto

    Massimiliano Salzotto

  • Lorenzo Vincenti

    Lorenzo Vincenti

  • Vincent de Roubaix

    Vincent de Roubaix

  • Merci à …

    Merci à …

  • Etienne Douguet

    Etienne Douguet

  • Martina Mancini

    Martina Mancini

Contact : b612@b612.be
1253 chaussée de Waterloo – 1180 Bruxelles
Tel : +32 2 732 96 93 – Fax : +32 2 735 05 92